Journal d’un mémoire – Le choix d’un sujet d’étude

L’année dernière, je vous proposais de lire en intégralité le mémoire que j’avais réalisé pour ma première année de master Lettres Modernes (1). Il s’agissait de traiter du jeu vidéo et de la littérature via une étude originale de littérature comparée (2). Jules Verne fut au coeur de cette étude, et plus précisément la transposition des romans de Verne en jeux vidéo. Il s’agissait ainsi de travailler sur la création transmédia dans son sens le plus strict (un récit passant d’un média à l’autre, autrement dit du roman au jeu vidéo, d’un média majoritairement de l’image à un média exclusivement du texte).

Voyage au coeur de la Lune, de Kheops Studio (Une adaptation du diptyque de la Lune de Verne)

Entamant depuis peu ma seconde année de master, toujours en Lettres Modernes, je souhaite non plus seulement partager mon travail final mais également tenir un journal de mémoire. Le principe est simple : rendre compte des différentes étapes amenant à la rédaction du mémoire. Des problématiques soulevées par le sujet, des découvertes bibliographiques, etc…autant de moments que je vais tenter, tout au long de l’année, de restituer via ce journal un peu particulier. Certains nomment cela un « carnet de recherche« .

Pour ce premier billet, je souhaitais vous parler du sujet sur lequel portera ce mémoire. Souhaitant poursuivre ma réflexion sur le rapport littérature/jeux vidéo, creuser le processus de la création transmédia, j’ai tout d’abord voulu travailler sur la novélisation des jeux vidéo. La novélisation consiste en la transposition d’un univers issu d’un média de l’image (bien souvent), comme le cinéma, à l’écrit. C’est ainsi que l’on observe des romans tirés de films (Mars Attack, etc.) voire de jeux vidéo (Halo, visible ci-dessous).

Le problème est que ce champ d’étude concerne essentiellement des auteurs américains. De ce fait, tout traitement des textes se fera soit via la langue d’origine (anglaise), soit via une traduction (donc pas d’accès au texte premier). Le cursus Lettres Modernes empêche ce type de travail. Cela aurait été possible au cas où les novélisations émaneraient d’auteurs français, ce qui n’est pas le cas.

Halo Reach d’Eric Nylund, roman issu du jeu vidéo Halo

Devant trouver un nouveau champ d’étude, mais souhaitant poursuivre ma réflexion sur les créations transmédia, je découvris le mémoire, réalisé pour l’année scolaire 2011-2012, d’Elodie Oger sur les fanfictions : Littérature et Internet : la fanfiction. Enjeux littéraires et éditoriaux (3). J’ignorais quasiment tout de cette pratique pourtant assez ancienne si on la considère au sens strict. L’étude d’Elodie Oger offrait un regard général sur cette pratique : des fans écrivant des fictions à propos de leurs séries favorites (films, séries télévisées…). Seulement, à part une ou deux références, le mémoire n’évoquait pas le cas des fanfictions tirées de l’univers du jeu vidéo.

 

Bannière sur une fanfiction portant sur l’univers d’Harry Potter (l’oeuvre alimentant le plus de fictions de ce type)

Assez rapidement, l’idée me vint de travailler sur l’univers WakfuWakfu est un univers transmédiatique, ce « monde persistant » se déploie via divers médias (jeux vidéo, bandes dessinées, dessin animé…). Au coeur de cet univers, on trouve le dessin animé mais surtout le MMORPG Wakfu qui se révèle être la suite de Dofus. A côté de cette création officielle, des scénaristes d’Ankama, on trouve de nombreuses fanfictions. Les fans de l’univers écrivent à partir du jeu, du dessin animé, des deux voire à partir des bandes dessinées. De nombreuses fictions, officieuses, naissent ainsi. Le sujet est, pour le coup, complètement franco-français. Wakfu est une création française et de nombreuses fanfictions, l’essentiel, sont en langue française (d’origine).

 

Logo officiel de Wakfu

Pour résumé, le mémoire que j’entreprends pour cette seconde année de master Lettres Modernes portera donc sur les fanfictions liées à l’univers de Wakfu.

N’hésitez pas à commenter ce billets, et les autres. Tout regard extérieur me sera utile pour mener à bien cette réflexion.


(1) http://www.cavi.univ-paris3.fr/phalese/documents/Memoire_Hassler.pdf : Un Cas de transmédialité : l’oeuvre de Jules Verne en jeux vidéo, mémoire d’Alexis Hassler(Version pdf) (Master 1 Lettres Modernes, ENEAD, Censier, Paris)

(2) http://levelfive.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=229:reflexions-memoire-m1-lettres-modernes-qun-cas-de-transmedialite-loeuvre-de-jules-verne-en-jeux-videoq&catid=35:reflexions&Itemid=29 : Un Cas de transmédialité : l’oeuvre de Jules Verne en jeux vidéo, mémoire d’Alexis Hassler (Transposition sur levelfive.fr) (Master 1 Lettres Modernes, ENEAD, Censier, Paris)

(3http://www.cavi.univ-paris3.fr/phalese/documents/seminaire20112012.html : Littérature et Internet : la fanfiction. Enjeux littéraires et éditoriaux, mémoire Elodie Ogier (Master 1 Lettres Modernes, ENEAD, Censier, Paris)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *